Archives de catégorie : LIENS

Campagne Glyphosate

Bonjour,

La Vitrine du Développement Durable a choisi de relayer la « Campagne
Glyphosate », campagne nationale de dépistage de la présence du Glyphosate dans les urines des citoyens.

Il lui semble important de contribuer à l’interdiction de cet herbicide reconnu comme cancérigène probable par le Centre International de Recherche sur le Cancer (au moins celui-là le plus vendu au monde… Il y en a d’autres…). 

Car sans interdiction du Glyphosate, il n’y aura pas d’urgence à la
recherche d’alternatives.

Un dépistage Glyphosate aura lieu à Mareil-sur-Mauldre

le 6 Avril 2019, de 6:30 à 8:30
Salle annexe de la mairie, Rue Degly Maillot (derrière la mairie)

Inscrivez-vous et venez nombreux !  Bulletin à télécharger ci-dessous

Retournez nous le formulaire d’inscription accompagné de son règlement au plus vite pour des questions d’organisation et de toute façon avant le 31 mars à LVDD, 2 place du vieux pressoir 78124 Mareil sur Mauldre

Parlez-en autour de vous…plus nous serons nombreux, plus nous serons entendus.

Rappel historique de La Campagne Glyphosate

Depuis le mois d’avril 2018 une campagne de recherche de glyphosate dans les urines des citoyens est lancée en Ariège par Les Faucheurs Volontaires. Initialement baptisée ironiquement Les Pisseurs Involontaires de Glyphosate, et renommée ensuite plus sobrement, La Campagne Glyphosate, elle a pour objectif que le plus grand nombre de personnes puissent se faire dépister afin de connaître leur taux de contamination personnel au glyphosate.  Ce dernier étant aussi le marqueur de la présence d’autres produits toxiques contenus dans les pesticides.

Au vu des résultats catastrophiques, 100% des dépistés sont contaminés, Les Faucheurs Volontaires et leurs avocats, décident d’interroger la Cour de Justice de l’Union Européenne sur le respect du principe de précaution dans les méthodes d’évaluation et de mises sur le marché de tous les pesticides.

La Campagne Glyphosate au niveau national

C’est maintenant un mouvement citoyen d’envergure nationale, 1.200 personnes ont déjà été dépistées et des centaines ont, ou vont, porter plainte contre les fabricants de pesticides contenant du glyphosate et ceux qui ont autorisé leur mise sur le marché, auprès du Pôle Santé Publique du Tribunal de Grande Instance de Paris.

En date de ce mois de Février 2019, les prévisions au niveau national sont de 5.000 dépistages, dont 3.000 plaintes, car la moyenne nationale s’établit à environ 60% de plaignants parmi les dépistés.

Aussi, le nombre de référents, ou coordinateurs départementaux, a presque doublé depuis fin Novembre. En effet, 71 départements sont actifs à fin Janvier 2019.
C’est une belle réussite pour un mouvement a démarré au Printemps 2018, avec un seul département.

La Campagne Glyphosate dans les Yvelines

Lancée en Décembre 2018, la campagne locale est en pleine accélération, avec déjà plus de 200 participants pour se faire dépister et connaître son taux personnel de glyphosate.

Tous contaminés : Les analyses de recherche du glyphosate dans les urines démontrent de nouveau que l’intoxication aux pesticides à base de glyphosate ne laisse personne indemne : 100% des dépistés ont dans leurs urines un taux de glyphosate en moyenne 15 fois supérieur (1,43 nanogrammes par millilitre d’urine) à la dose de glyphosate maximale autorisée dans l’eau potable (0.1 ng/ml). Le résultat le plus bas trouvé est de 0,15ng/mL, le plus élevé de 3,54 ng/ml d’urine, soit plus de 35 fois la norme maximale admissible dans l’eau dite potable. Est-ce normal ?

Vous pouvez voir le teaser de la campagne en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=ZGsG3KEN1Q4&t=127s ,

Pour information,  les analyses d’urines sont réalisées en Allemagne, car en France le coût est prohibitif.
Cette campagne est organisée de manière bénévole, aussi votre participation est la bienvenue pour nous donner un coup de main le 6 Avril à Mareil…

Pour en savoir plus

Annexe 1 : revue de presse de la plainte déposée le 15/10/2018

https://gazette-ariegeoise.fr/glyphosate-a-partir-de-lariege-mouvement-tache-dhuile/
https://www.msn.com/fr-fr/video/animaux/sant%C3%A9-l%E2%80%99association-%E2%80%9Ccampagne-glyphosate%E2%80%9D-porte-plainte/vi-BBOshSk
https://www.anti-k.org/2018/10/16/ariege-plainte-dhabitants-contre-le-glyphosate/
https://www.lci.fr/sante/les-habitant-de-foix-porteront-plainte-contre-les-fabricants-de-glyphosate-2101028.html
https://hybrideaeau.fr/un-long-combat/
https://information.tv5monde.com/info/44-plaintes-deposees-par-les-anti-glyphosate-en-ariege-265769
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/sante-lassociation-campagne-glyphosate-porte-plainte_2988707.html
https://www.20minutes.fr/article/2354927/commentaires
https://rmc.bfmtv.com/emission/collectif-d-ariegeois-en-lutte-contre-le-glyphosate-on-en-a-assez-d-etre-empoisonnes-1544373.html
https://www.actu-environnement.com/ae/news/Glyphosate-plaintes-deposees-Ariegeois-32197.php4
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/cultures/collectif-ariegeois-44-plaintes-deposees-contre-le-glyphosate-1,5,518128107.html
http://www.enviro2b.com/2018/10/16/une-soixantaine-dhabitants-de-lariege-portent-plainte-suite-a-la-presence-de-glyphosate-dans-leur-urine/
https://www.sudouest.fr/2018/10/16/glyphosate-44-nouvelles-plaintes-apres-des-testes-urinaires-inquietants-5484570-706.php
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/roundup-nouvelles-plaintes-contre-l-utilisation-du-glyphosate-794064.html
https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/16/2889242-contre-le-glyphosate-la-justice-peut-nous-entendre.html
https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/16/2889231-plaintes-contre-le-glyphosate-des-tarnais-avec-les-ariegeois.html
https://fr.news.yahoo.com/glyphosate-44-plaintes-ari%C3%A8ge-mobilisation-000130582.html
https://redon.maville.com/actu/actudet_-ariege.-nouvelles-plaintes-contre-l-utilisation-du-glyphosate_54135-3553237_actu.Htm
https://fr.news.yahoo.com/glyphosate-militants-attaquent-leurope-apr%C3%A8s-tests-urinaires-inqui%C3%A9tants-170122683.html
https://reporterre.net/53-personnes-portent-plainte-en-raison-de-la-presence-de-glyphosate-dans-leur
https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/15/2888676-glyphosate-60-nouvelles-plaintes-deposees-au-tribunal-de-foix.html
https://www.usinenouvelle.com/article/53-nouvelles-plaintes-deposees-en-france-contre-le-glyphosate.N755184
https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/glyphosate-taux-inquietants-dans-les-urines-les-plaintes-se-multiplient_2986911.html
http://www.europe1.fr/societe/glyphosate-une-soixantaine-dhabitants-de-lariege-depose-plainte-pour-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui-3778985
https://www.letelegramme.fr/france/glyphosate-un-collectif-ariegois-va-deposer-53-nouvelles-plaintes-15-10-2018-12106555.php
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/glyphosate-collectif-ariegeois-depose-53-nouvelles-plaintes-aupres-du-tgi-foix-1558030.html

Annexe 2 : Publication de recherche dans le JAMA du 24/10/2018 Alors que le marché des aliments issus de l’agriculture biologique connaît un développement très important depuis quelques années, une étude française publiée lundi dans le JAMA Internal Medicine montre qu’une diminution de 25 % du risque de cancer a été observée chez les consommateurs «réguliers» d’aliments bio, par rapport aux personnes qui en consomment moins souvent. Cette étude épidémiologique a été menée pendant 7 ans de 2009 à 2016 par une équipe de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), de l’université Paris XIII et du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers), grâce à l’analyse d’un échantillon de 68 946 participants de la cohorte NutriNet-Santé.https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/24/2894350-moins-de-cancers-en-mangeant-bio.html

agenda septembre 2018

Les vacances sont terminées pour la plupart d »entre-nous, et la rentrée d’après Forums des associations s’annonce déjà chargée.
Les actions pour un développement durable semble difficilement conciliables avec les institutions politiques qui nous gouvernent :
Le développement durable se conçoit à long terme, la politique ne s’intéresse malheureusement qu’au court terme.
C’est pour cela que nos actions individuelles et collectives dans le cadre d’associations ou de gestion de collectivités territoriales sont importantes et probablement les seules à pouvoir préserver les générations futures. Ensemble nous avancerons plus vite et plus loin !
 
Programme des manifestations à venir :
Samedi 15 septembre,
passez nous voir au Morning café à la Vitrine de 10h30 à 12h, il y a du café mais aussi du thé, et des chaises pour s’asseoir…
Toute la journée à la Ferme Neuve à Crespières : la Fête de la Plaine avec concours de gâteaux aux pommes, participation du public au jury !
 
Dimanche 16 septembre,
la Brocante à Mareil sur Mauldre, moment de convivialité toujours très appréciée par les mareillois et les « extérieurs »
 
Samedi 22 de 9h30 à 18h et dimanche 23 septembre,
de 10h à 17h, la Vitrine reçoit les producteurs BIO et LOCAUX. Vente sur place.
 
Samedi 29 septembre,
Notre traditionnel Repar’Café à la Vitrine de 9h30 à midi. Les bénévoles feront en sorte donner une second vie à vos objets.
Arrivez de bonne heure pour leur laisser le temps de s’en occuper !
Nous participerons également au Forum des Biocoopains à Epône de 9h à 18h
 
Jusqu’au 15 décembre,
« l’Automne de la Plaine de Versailles«  avec de nombreuses animations (programme sur le site www.plainedeversailles.fr).
 Nouveau ! 
  • Vous trouverez également, dans quelques jours, sur ce site  www.plainedeversailles.fr, une carte interactive qui va s’enrichir des différents acteurs de la Plaine ainsi que des événements contribuant à son développement durable. Cette carte sera consultable également sur son téléphone (liens GPS).
  • Prochainement « reprise » de l’Atelier de fils en aiguilles à la Vitrine (renseignements à venir)
Vous souhaitez un renseignement complémentaire, nous nous ferons un plaisir de vous le fournir.

34 ONG dénoncent le quasi arrêt des aides à l’agriculture Bio en France

Texte de la Tribune

Les signataires :

  • Stéphanie Pageot, agricultrice, présidente de la FNAB
  • Jacques Caplat, secrétaire général d’Agir Pour l’Environnement
  • Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme
  • Laurent Pinatel, porte-parole national de la Confédération paysanne
  • Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac
  • Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France
  • Pascal Canfin, directeur général du WWF France
  • Jean-Claude Bevillard, pilote du réseau Agriculture de France Nature Environnement
  • Claire Nouvian, présidente de Bloom
  • Hervé Bedouet, président de la FADEAR – réseau de l’agriculture paysanne
  • Morgane Creach, directrice du Réseau Action Climat France
  • Jérôme Dehondt, porte-parole du Miramap
  • Marc Dufumier, président de la Plate-forme pour le commerce équitable
  • Sophie Dupraz, directrice du programme Alimentation Responsable et Durable de RESOLIS.
  • Gilles Bas, secrétaire fédéral de Nature & Progrès
  • David Erhart, agronome, Fédération Artisans du Monde
  • Jacques Godard, co-président de SOL
  • Dominique Hays, président du Réseau Cocagne
  • Gilles Huet, délégué général d’Eau et rivières de Bretagne
  • Gilles Lanio, président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française
  • Martine Laplante, référente agriculture des Amis de la Terre
  • Patrick Lespagnol & Bernard Schmitt, co-président du Mouvement d’Agriculture Bio-Dynamique
  • Hervé Le Meur, OGM Dangers
  • Freddy Le Saux, président de Terre de Liens
  • Véronique Moreira, présidente de WECF France
  • Birthe Pedersen, présidente d’ActionAid France
  • Jean-Christophe Robert, directeur de Filière Paysanne
  • Emilie Sarrazin-Biteye, présidente de Max Havelaar France
  • Frank Alétru, président du Syndicat National d’Apiculture
  • Anne-Françoise Taisne, déléguée-générale du CFSI
  • François Veillerette, directeur de Générations Futures
  • Dominique Techer, président de Bio Cohérence
  • Françoise Vernet, présidente de Terre & Humanisme

Jeudi 27 juillet, jeudi noir pour l’agriculture biologique

Interpelez le ministre de l’agriculture maintenant en signant la pétition initiée par Agir pour l’Environnement et soutenue par la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique !
https://alaide.agirpourlenvironnement.org/

28.07.2017 – Décision du ministre de l’Agriculture, Stéphane TRAVERT, de ne prévoir aucun budget pour les aides à l’agriculture biologique dans les 3 prochaines années. Aucune nouvelle conversion biologique ne sera possible. Les producteur(rice)s bio de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB) dénoncent ce renoncement politique historique.

Alors que le gouvernement affiche à travers les États Généraux de l’Alimentation (EGA) l’ambition d’engager la transition écologique de l’agriculture française, il a signé un premier renoncement majeur en refusant de soutenir l’agriculture biologique. La FNAB demandait un fléchage de 3 % a minima du 1er pilier vers le 2nd pilier de la PAC pour les seules aides bio afin que l’Etat puisse honorer ses engagements et financer les nouvelles demandes d’aides (conversion et maintien) sur la 2ème partie de la programmation (2017 à 2020). Le ministre Stéphane TRAVERT a décidé de transférer 4,2 % seulement du 1er pilier vers le 2nd pilier pour financer à la fois les MAEC (mesures agro-environnementales et climatiques), les ICHN (indemnités compensatoires des handicaps naturels) et les aides à la bio, un montant que tous les acteurs du monde agricole savent très nettement insuffisant.

« Cette décision vient contredire les promesses de campagne du Président de la République sur les paiements pour services environnementaux (PSE) et l’introduction de produits bio dans les cantines » témoigne Stéphanie PAGEOT, Présidente de la FNAB. « Cela témoigne d’un manque criant de courage politique face à l’agro-industrie et l’agro chimie ».

Alors que le ministre évoque « un dialogue rénové et responsable [pour construire] les solutions permettant de construire l’évolution des modèles agricoles », il a prêté l’oreille la plus attentive à ceux qui n’ont cessé de conduire l’agriculture française dans l’impasse actuelle. Il a ignoré les attentes citoyennes et a choisi de préserver les déséquilibres en place depuis 1992 faisant passer les intérêts des plus puissants, FNSEA et AGPB en tête, devant l’intérêt général. La « révolution » promise par le candidat MACRON dans son livre-programme n’aura pas lieu : c’est un rendez-vous historique que vient de manquer le gouvernement français.

La FNAB déplore par ailleurs le signal très négatif envoyé à tous les producteurs(rices) qui ont le courage de changer leurs pratiques en passant en bio. Tout porte désormais à croire que les EGA ne seront qu’une mascarade.

Contact presse :
– Stéphanie PAGEOT, Présidente de la FNAB : 06 76 41 81 26
– Guillaume RIOU, Secrétaire national de la FNAB : 06 30 09 56 56

Communiqué à télécharger sur le site de la FNAB

LA BIO REPRÉSENTE 5,7% DES SURFACES AGRICOLES FRANÇAISES MAIS NE BÉNÉFICIE QUE DE 2% DES AIDES EUROPÉENNES… ET LE GOUVERNEMENT TROUVE ÇA ENCORE TROP !!! !

Comparateur de programmes des candidats à la présidentielle sur la solidarité internationale

Lors d’une présentation récente du développement durable dans un centre de formation pour adultes, une personne a dit : » De toute façon, comment pourrait-on faire pour qu’on soit entendu ? Nous ne pouvons rien faire… »


L’élection présidentielle n’est-elle pas l’occasion qui nous est donnée d’exprimer notre souhait que soient pris en compte les 17 objectifs auxquels s’est engagée la France auprès de l’ONU l’année dernière ? (http://www.un.org/sus…/…/objectifs-de-developpement-durable/)
Le 25 septembre, les pays ont eu la possibilité d’adopter un ensemble d’objectifs dans le cadre d’un nouvel agenda de développement durable. Chaque objectif a des cibles spécifiques à atteindre dans les 15 prochaines années.

Pour que les objectifs soient atteints, chacun doit faire sa part :

  • les gouvernements,
  • le secteur privé,
  • la société civile
  • et les citoyens.