MAREIL-SUR-MAULDRE

A notre connaissance 3 listes sont envisagées. A l’heure actuelle 2 sont identifiées :

Une liste conduite par Nathalie Cahuzac :

Réaction :

La liste Bien Vivre à Mareil ! Vous remercie pour votre document « propositions citoyennes » que vous nous avez remis dans le cadre des prochaines élections municipales (mars 2020).
Il reflète les attentes des habitants de notre Communauté de Communes Gally-Mauldre pour maintenir et améliorer notre cadre de vie. Mais aussi ce qu’est le développement durable, un vaste domaine transversal dont il faudra tenir compte dans l’évolution de notre territoire.
Le travail de consultation fait auprès des citoyens de notre intercommunalité  rejoint les valeurs de notre liste, et le document dans son ensemble est inspirant pour les futurs élus que nous sommes.
Bien Vivre à Mareil ! Vous souhaite une excellente année 2020 pleine de projets personnels et territoriaux.
Nathalie Cahuzac pour la liste Bien Vivre à Mareil !

Une liste conduite par Christophe Debayle :


Réaction :

Bonjour,
Je fais suite à votre excellente initiative de propositions citoyennes intercommunales, dans le cadre des élections municipales et en profite pour vous adresser tous mes voeux les plus durables possibles pour l’année 2020.
En premier lieu, il me semble important de souligner la qualité de votre document, même si l’utilisation du papier glacé peut sembler paradoxale et que si ce document apporte des idées nouvelles, certaines faisaient néanmoins déjà partie de réflexions de la liste d’opposition de la campagne municipale de 2014 à Mareil-sur-Mauldre.

– En introduction il est écrit que la VDD a proposé aux citoyens de réfléchir à des propositions pour faciliter la transition écologique : deux réflexions personnelles, l’écologie n’est pas le centre du développement durable, il est regrettable de ne citer que cela dans une introduction générale au document, par ailleurs la notion de « transition » suppose d’évoluer d’un état vers un autre, ce qui n’est pas clair aujourd’hui c’est vers quoi aller exactement ?

– Sur les points que je compte clairement retenir pour la prochaine mandature :
* sensibilisation des populations par la mise en place d’un guichet communal en mairie pour aider les habitants dans leurs démarches, avec pourquoi pas un recensement des bons artisans du secteur (il faudra juste s’assurer de la légalité des choses)
* analyser et planifier la rénovation énergétique des bâtiments notamment en lien avec leur nécessaire rénovation (ravalement, chauffage, éclairage, etc.)
* orientations plus claires du PLU pour faciliter toutes les actions quotidiennes favorisant le respect de notre environnement de vie (compost, poulaillers, récupération des pluies, critères parfois trop esthétiques au détriment de l’efficacité énergétique, etc.)
* promouvoir certains outils permettant le covoiturage, et au delà l’entraide citoyenne au quotidien pour limiter les déplacements non vertueux : application KAROS, SMIILE. Il me semble préférable de favoriser l’utilisation de ce qui existe déjà et qui répond à 80 % des besoins plutôt que développer un produit spécifique (coûts, délais et risque d’échec plus important)
* créer un lieu de rassemblement citoyen permettant de promouvoir les productions locales
* il y a bien entendu d’autres sujets mais il me semble important en 2020 de promettre et surtout respecter ses engagements, aussi l’expérience de conseiller municipal me démontre par ailleurs que six années constitue une période longue et courte à la fois. D’autres sujets notamment ceux relatifs à l’intercommunalité seront poussés, cependant leur succès ne dépend pas de notre seule volonté. C’est la raison pour laquelle, je me propose d’agir par opportunité de situation sur ces sujets au sein de l’intercommunalité, en créant avant tout, un réseau de bonnes volonté basé sur les bonnes relations et la confiance entre élus.

– Quelques remarques ou critiques :
* compte tenu de la future répartition des élus à la CCGM, certaines décisions relèveront très certainement de la volonté des grosses communes qui auront plus de poids, ce sujet manque dans le document.
* certaines propositions ne sont pas chiffrées (exonération de taxes locales, actionnariat citoyen, programmation d’habitations à usage collectif, etc.) or c’est le facteur le plus déterminant pour l’aboutissement de telles propositions, sans étude précise en plus longue il est donc difficile de les prendre en l’état.
* la méthanisation n’a pas été abordée, pourtant cette opportunité pourrait faire l’objet de questionnements à l’échelle de CCGM
* il est beaucoup fait la promotion des véhicules électriques, or ce mode d’alimentation énergétique pose de véritables questions de durabilité en raison des terres rares utilisées pour les jauges électroniques, les composants des batteries, le mystère de leur recyclage souvent en Inde ou dans des pays en voie de développement, de la croissance forte de la demande d’électricité qui pose la question du rendement des modes de production électricité actuels, etc.)
* la question sociale est assez peu développée, notamment certains exemples de développements durable font état de « petits élevages, ruches », etc (p.18) mais on pourrait aussi parler de citoyenneté, d’entraide de partage pour éduquer nos enfants autrement.
* le paragraphe sur la citoyenneté est précédé de « éco » c’est dommage, car il est relativement maigre et les propositions, comme la fin du document, me semblent un peu plus fleuves du type « promouvoir », « favoriser », « encourager » etc. cela manquant un peu d’idées concrètes et applicables.
* enfin sur la question d’un référent DD au sein de l’intercommunalité, je m’interroge sur deux points : premièrement, quelle légitimité cette personne pourrait avoir (désignation ou suffrage ?) et deuxièmement pourquoi une seule personne et pas un pool de représentants qui par leur diversité et le foisonnement culturel et des idées, apporteraient une créativité bien supérieure ? C’est une position que je souhaiterais défendre pour aller plus loin.
 
Voila, je vous remercie à nouveau pour cette belle initiative qui aura au moins le mérite de permettre de ne pas oublier certaines choses essentielles au vivre ensemble, en espérant que vous serez convaincus de l’attention portée à vos réflexions et ma détermination à porter ces valeurs au quotidien.
Cordialement,
Christophe DEBAYLE